Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ingres - Le bain turc

Ingres le bain turc
 
 
Ingres est marqué très tôt par le courant orientaliste, relancé lors de la campagne d'Égypte de Napoléon. En 1806, quand il part pour l'Italie, il recopie dans ses carnets un texte vantant les « bains du sérail de Mohammed ». On peut y lire une description du harem où l'on « passait dans une chambre entourée de sophas [...] et c'était là que plusieurs femmes destinées à cet emploi attendait la sultane au sortir du bain pour essuyer son beau corps et le frotter des plus douces essences ; c'est là qu'elle devait ensuite prendre un repos voluptueux ».
 
En 1825, il recopie un passage des Lettres d'Orient de Lady Mary Montagu intitulé Description du bain des femmes d'Andrinople. Cette femme de diplomate britannique avait accompagné son mari en 1716 dans l'Empire ottoman. Entre 1763 et 1857, les lettres de Lady Montagu furent rééditées huit fois en France et alimentèrent la fièvre orientaliste. « Je crois qu'il y avait en tout deux cents filles », indique Lady Montagu dans le passage recopié par Ingres. « De belles femmes nues dans des poses diverses... les unes conversant, les autres à leur ouvrage, d'autres encore buvant du café ou dégustant un sorbet, et beaucoup étendues nonchalamment, tandis que leurs esclaves (en général de ravissantes filles de dix-sept ou dix-huit ans) s'occupaient à natter leur chevelure avec fantaisie ».
 

La Grande Odalisque, Ingres, Musée du Louve Paris Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780/1867) est le chantre au XIXe siècle en France du style néo-classique. Elève de David, il commence sa carrière sous l'empire à Paris en exécutant différents portraits dans la veine néo-classique. Locataire de la villa Médicis, il part à Rome en 1806, en but à la critique parisienne, il y reste jusqu’en 1824. C'est durant ce séjour romain qu’il peint la Grande Odalisque qui dénote déjà quelques […]  

David - L'enlèvement des Sabines

David, L'enlévement des sabines, Musée du Louvre, Paris David (1748-1825) est un véritable virtuose de la peinture, un génie dont les œuvres néo-classiques commencées à la fin du royaume de Louis XVI, vont trouver toute leur valeur pendant la Révolution et l'Empire. Peintre de la République, sa production mêle les œuvres intimes et les grandes compositions monumentales reflet de l'histoire contemporaine ou du glorieux passé antique. Dans L'enlèvement des Sabines qu'il exécute en 1799 il est […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article