Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Château de Vaux-le-Vicomte

 

 

vaux le vicomte (13)

 

Le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet fit appel aux meilleurs artistes de l'époque pour bâtir son palais : l'architecte Louis Le Vau, premier architecte du roi (1656), le peintre Charles Le Brun, fondateur de l'Académie de peinture (1648), le paysagiste André Le Nôtre, contrôleur général des bâtiments du roi (1657) et le maître-maçon Michel Villedo. Leur talent avait déjà été réuni par le jeune Louis XIV pour construire le château classique de Vincennes en 1651. Le roi refera appel à eux pour construire le château de Versailles, celui de Vaux-le-Vicomte servant alors de modèle.

 

vaux le vicomte (12)

Le château conserve du plan féodal français traditionnel, avec une plate-forme triangulaire entourée de larges douves en boue, dont il occupe le sud. Deux portes reliaient le logis au reste du jardin. Le château comporte un corps central avec trois avant-corps côté cour et une pièce en rotonde au centre de la façade regardant les jardins.

Il y a quatre pavillons, deux de forme rectangulaire, côté jardin, et deux autres de forme carrée côté cour, qui, vus latéralement, semblent pourtant jumeaux, tradition de l’architecture française. Le caractère ouvert du bâtiment et le plan « massé » sont caractéristiques de l’époque.

Il y a toutefois une innovation, car le château français comporte habituellement une suite de pièces allant d’une extrémité à l’autre du bâtiment, disposition dite « corps simple » ou « en enfilade ». À Vaux, l'architecte fait preuve d'innovation en organisant l'espace intérieur avec une double enfilade de pièces parallèles avec des portes alignées ou « corps double ».

Le salon dit « en rotonde » — de l'italien rotonda — pièce unique, constitue une autre originalité. L’ensemble, formé par le vestibule et ce grand espace, forme comme une travée centrale. Cette disposition, dite aussi « en lanterne », permet au visiteur d'avoir une vue traversante dans l'axe cour d'honneur-perron-vestibule-allée en perspective des jardins situés de l'autre côté, autour de laquelle gravitent deux parties autonomes dotées chacune d'un escalier.

Dans le rez-de-chaussée, côté jardin, se trouvent deux appartements ; l’un, destiné au roi, est situé à gauche tandis que l’autre, à droite, est celui de Nicolas Fouquet.

  vaux le vicomte (15)

Les pièces du rez-de-chaussée côté cour sont, en 1661, des chambres complétant les deux appartements côté jardin. S’y trouve une pièce servant de salle à manger, une pièce apparue en France au milieu du xviie siècle

À gauche se trouvent, côté cour, l’appartement de Fouquet, et côté jardin, celui de son épouse, composés sur une épaisseur de douze mètres d’une antichambre, d’une chambre (pièce principale d'un appartement où les familiers ont libre accès, c'est le lieu de la sociabilité où on dort, on reçoit et on y prend les repas) et d’un cabinet de travail. Actuellement la chambre de Mme Fouquet est divisée en deux pièces, un cabinet Louis XV et une chambre Louis XV.

  

vaux le vicomte (24)

 

vaux le vicomte (16)  vaux le vicomte (18)
 vaux le vicomte (19)  vaux le vicomte (20)

 

vaux le vicomte (21)

 

vaux le vicomte (11) vaux le vicomte (22)
vaux le vicomte (26) vaux le vicomte (28)

 

vaux le vicomte (23)

 

vaux le vicomte (31)

 

vaux le vicomte (25) vaux le vicomte (30)
vaux le vicomte (27) vaux le vicomte (29)

 

Les jardins situés au sud du château sont remarquables par leurs dimensions et leur style. Les arbres taillés, les bassins, les statues et les allées bien ordonnées en font un jardin à la française. Pour les dessiner, son concepteur, Le Nôtre, utilise les effets d'optique et les lois de la perspective. Le rouge des « broderies » et des parterres est obtenu en pilant de la brique.

L'arrivée au château se fait par un alignement bilatéral de 257 platanes. Les deux lignes d'arbres sont très proches de la chaussée puisqu'ils sont éloignés de seulement six mètres. Avec la grosseur des fûts des arbres, cela provoque un « effet de tunnel » impressionnant ; cet alignement long de 1 400 mètres est classé monument historique.

 

vaux le vicomte (32)

Le jardin se compose de trois parties :

la première comprend une cour et une avant-cour ;

la deuxième part du château et s’arrête aux petits canaux ;

enfin, la troisième partie est constituée de ce qui est situé au-delà des petits canaux.

Le jardin est marqué par une perspective ralentie : plus les éléments du jardin sont éloignés du château, plus ils sont longs ou hauts. Ainsi, le parterre de « broderies » est trois fois plus petit que le parterre de gazon situé au bout du jardin. De même, le bassin carré est huit fois plus grand que le rond d’eau. Les sculptures proches du château sont trois fois moins hautes que les termes des grottes. Ce procédé permet d’« écraser la perspective », de rendre le jardin plus petit qu’il n’est en réalité, est utilisé en France dès les années 1630, mais Le Nôtre l’amplifie.


vaux le vicomte (33)

 

vaux le vicomte (8)

 

vaux le vicomte (6) vaux le vicomte (7)
vaux le vicomte (9) vaux le vicomte (4)

 

vaux le vicomte (2)

 

vaux le vicomte (5)

 

Photos: lankaart (c)

Source: Wikipedia



Parfaitement symétrique au bassin de Flore, le bassin de Saturne, situé dans la partie sud, a été sculpté par François Girardon et symbolise la saison de l’hiver. Saturne trône au centre, entouré de ses petits amours, sur une île parsemée de coquillages. Photos: (c) Lankaart Source: chateaudeversailles Le Nôtre - Versailles, jardins de l'Orangerie Les jardins de l'Orangerie à Versailles ont été créé de 1684 à 1686 par Le Nôtre, soit avant les grands travaux du château. Jules […]


Pour le plaisir... Bach - Brandenburg Concertos No.3 - i: Allegro Moderato Les concertos brandebourgeois sont un ensemble de six concertos de Johann Sebastian Bach (BWV 1046 à 1051), qui comptent parmi les plus renommés qu'il ait composés. Le qualificatif de brandebourgeois est dû à Philipp Spitta qui, suivant l'usage germanique, fait référence au dédicataire, le margrave Christian Ludwig de Brandebourg. Au début de 1719, Bach se rend à Berlin dans le but originel d'acquérir, au nom de […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article