Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LANKAART

LANKAART

.


Charles VIII, Louis XII et François Ier: la Renaissance en France

Publié par rafael sur 13 Août 2013, 14:43pm

Catégories : #ART et HISTOIRE de FRANCE, #HISTOIRE

Chateau-de-Chambord--21-.jpg

Château de Chambord

 

La Renaissance apparaît en France avec un retard important par rapport à l'Italie. La raison principale est la poursuite de la guerre de Cent Ans jusqu'en 1453, et même 1477 (bataille de Nancy), alors que le processus de renaissance artistique est amorcé dès le xve siècle au moins en Italie et dans de nombreuses régions d'Europe (Flandres, Rhénanie, Alsace, Portugal…).

la Renaissance française débute avec les premières guerres d'Italie, à la toute fin du XVe siècle.

 

Les guerres d'Italie:

Ces guerres qui commencent en 1494 et vont se poursuivre jusqu'en 1559 ont pour but la conquête du royaume de Naples et du duché de Milan, au nombre de 11, ces campagnes militaires parfois victorieuses vont mettre en contact direct la noblesse française et la royauté avec la production artistique italienne. Ce contact aurra pour conséquence l'importantion en france de nombreuses oeuvres d'art, puis la venue d'artistes italiens et enfin l'éclosion d'un mouvement artistique originale en France.

Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_d'Italie

 

Les châteaux de la loire:

 

Amboise-le-Chateau.jpg

Amboise le château, transition entre le gothique et le nouveau style.

 

Chateau-d-Azay-le-Rideau--44-.jpg

Château d'Azay-le-Rideau

 

La manifestation la plus évidente de la Renaissance en France est l'édification de châteaux résidentiels dans le Val de Loire ainsi qu'en Île-de-France. Les prémices sont constituées par des châteaux dans un style prérenaissance construits dans le Berry, près de Bourges (capitale du roi Charles VI, proche de l'actuelle route Jacques-Cœur), alors que le nord de la France n'est pas encore totalement remis des séquelles de la guerre de Cent Ans.

Les plus grands châteaux de la Renaissance sont construits en Touraine. Les principaux protagonistes en sont les rois Charles VIII, Louis XII, François Ier. La duchesse Anne de Bretagne joue aussi un très grand rôle.

 

Chateau-d-Azay-le-Rideau--45-.jpgChateau-de-Chambord--30-.jpg

Détail des toits d'Azay-le-Rideau et de Chambord.

 

L'architecture de ces châteaux tranche avec celle des châteaux forts construits à partir du xie siècle. D'ailleurs, dans un premier temps, le style renaissance est utilisé lors de travaux d'agrandissement, d'embellissement ou de modernisation des constructions médiévales préexistantes. On voit, au château de Blois par exemple, une transition entre le gothique flamboyant (dit aussi « tardif ») et le style Renaissance. Par la suite, on hésite plus à construire de toutes pièces des édifices entièrement « Renaissance ». Ainsi, Chambord et les autres châteaux construits ultérieurement, notamment ceux de la « deuxième renaissance », présentent une unité de style.

 

Blois-le-Chateau--4-.jpgchateau de chenonceau (4)
Chateau-d-Usse--12-.jpgChateau de Villandry

Les châteaux de Blois, Chenonceaux, Usse, Villandry.

 

Outre Blois, Chambord, Fontainebleau, Ecouen, Ancy et le Louvre d'autres parmis les châteaux majeurs de la Renaissance française encore existants aujourd'hui ont peu cités les châteaux d'Amboise, d'Azay-le-Rideau, de Gaillon, de Villandry, de Chenonceau et d'Anet. Le val de Loire possède une exceptionnelle densité de châteaux et manoirs datant de la Renaissance ou ayant été fortement remanié à cette époque, la cour royale y séjournait régulièrement. 

 

Fontainebleau:

 

Fontainebleau chateau (5)

 

C'est à Fontainebleau que le style Renaissance va s'épanouir sous toutes ses formes. François Ier décide d'y faire édifier un logis de style Renaissance à l'emplacement du château féodal, permettant ainsi de moderniser un pied-à-terre proche de la vallée de Bière, le roi prétextant lui-même choisir cet endroit pour la chasse des bêtes « rousses et noires ». Il fait raser la précédente construction, à l'exception du donjon et d'une partie de la courtine nord, et fait appel à des artistes italiens pour assurer la construction et la décoration de son palais. C'est ainsi que sont édifiés un bâtiment dessinant la cour Ovale et un autre situé sur la basse cour ouest, tous deux reliés par une galerie. François Ier vient chasser à Fontainebleau, accompagné de sa cour et de sa favorite, la duchesse d'Étampes, délaissant ainsi plus ou moins le château de Blois, et annonçant le retour progressif de la cour dans les environs de Paris.

 

Fontainebleau Galerie François Ier (3)

 

fontainebleau chambre de la duchesse d'Etampes (8)Fontainebleau Galerie François Ier (15)
Fontainebleau Galerie François Ier (19)Fontainebleau Galerie François Ier (29)

 

Le roi souhaite faire de Fontainebleau un foyer de l'art de la Renaissance : il collectionne les objets d'art, commande des œuvres sur la mythologie, fait venir d'Italie des antiques. Il reçoit des tableaux de la part du pape, collectionne des œuvres de maîtres italiens (La Joconde et La Vierge aux rochers de Léonard de Vinci, la Sainte-Famille, Saint-Michel, et la Belle Jardinière de Raphaël) et fait venir des moules de statues romaines (Laocoon, Apollon du Belvédère...) afin de couler des bronzes. Pour la décoration du château, il commet Rosso Fiorentino qui réalise le pavillon de Pomone, le pavillon des « Poesles », la galerie Basse (tous détruits) et surtout la galerie François-Ier (1534-1540). Giorgio Vasari désigne Fontainebleau comme la « Nouvelle Rome » et son école est renommée dans toute l'Europe de l’Ouest. François Ier constitue dans le château une importante bibliothèque, ancêtre de la bibliothèque nationale.

 

La peinture:

 

Le chateau d'Ancy-le-Franc (13)

Fresque: château d'Ancy-le-Franc

 

La peinture française est, en France davantage qu'en Italie, portée par le mouvement d'édification des châteaux lancé par les princes. Ainsi le Connétable de France Anne de Montmorency, lorsqu'il fit bâtir sa plus grande demeure, le château d'Écouen, engagea un grand nombre d'artistes, célèbres ou inconnus, pour créer des décorations intérieures (Jean Goujon, Masseot Abaquesne...). Certains d'entre eux vinrent depuis l'Italie et furent rendus célèbres par leurs créations à Ecouen. Ainsi, toutes les cheminées du château sont peintes dans un style très italien, les murs comportent de larges frises et les sols sont en faïences colorées.

 

Ecole de fontainebleau diane chasseresse

 

De nombreux peintres italiens puis flamands sont engagés à la cour de François Ier et de ses successeurs et participent à la décoration des demeures royales et des châteaux de la noblesse. Ces artistes créent une école de peinture inspirée du maniérisme italien appelée école de Fontainebleau, rappelant le rôle décisif de ce chantier des rois François Ier, Henri II et Henri IV dans l'implantation et la diffusion du style Renaissance en France. Ses représentants les plus célèbres sont Rosso Fiorentino, Le Primatice et Nicolò dell'Abbate sous François Ier, puis, sous Henri IV, Ambroise Dubois et Toussaint Dubreuil.

 

Primatice ulysse (2)

Primatice: Ulysse

 

La première école de Fontainebleau est constituée d'artiste italiens invités en France par François Ier pour décorer le château de Fontainebleau (chantiers de reconstruction et d’extension de la Renaissance) : Rosso Fiorentino (Florence en 1494 - Fontainebleau en 1540), auquel succède Le Primatice, assisté de Nicolò dell'Abbate.

Ces peintres influencèrent de nombreux artistes français tels que Jean Goujon ou Antoine Caron ou bien Noël Jallier. On associe parfois Benvenuto Cellini, Girolamo della Robbia et d'autres artistes invités par François Ier à l'École de Fontainebleau. Un certain nombre de ces artistes français, influencés par l'art italien, travailleront alors à la décoration intérieure du château d'Écouen en cours d'édification.

 

Jean Clouet Francois IerEcole de fontainebleau femme à sa toilette
François Clouet Hercule François de Valois François d'AFrançois Clouet Charles IX jeune

François Clouet: portraits

 

En France, l'art du portrait peint était déjà connu et répandu depuis le milieu du XVe siècle, notamment grâce à Jean Fouquet puis Jean Perréal, mais il prend véritablement de l'ampleur au xvie siècle grâce aux portraitistes attitrés du roi que sont Jean Clouet et son fils François dont le style d'une grande précision et d'une grande finesse, comme en témoigne les nombreux dessins préparatoires réalisés avant l'exécution des portraits peints, influencera les portraitistes suivants comme Corneille de Lyon et François Quesnel.

Pour la sculpture, François Ier s'est notamment procuré les services de Benvenuto Cellini dont l'art a influencé toute la statuaire française du siècle. Ses autres principaux représentants ont été Jean Goujon et Germain Pilon.

 

Chateau-d-Anet-Fontaine-de-Diane.jpg

 

On peut faire remonter à la Renaissance la tradition de l'art de vivre à la française, qui fait la réputation de la France dans le monde, encore aujourd'hui.

 

Source: Wikipedia

Photos: lankaart (c)

 



Musée du Louvre, Paris, 1550. Diane chasseresse est un portrait de Diane de Poitiers, d'un Anonyme de l’École de Fontainebleau. Cette peinture qui avait été attribuée dans un premier temps à l’italien Luca Penni, montre l’influence de la statuaire antique sur les peintres de l’École de Fontainebleau. L’attitude de la déesse semble s’inspirer d’une sculpture hellénistique intitulée la Diane à la Biche, dont un exemplaire fondu en bronze par Primatice se trouvait à Fontainebleau au XVIe […]


François Ier décide faire édifier un logis de style Renaissance à l'emplacement du château féodal, permettant ainsi de moderniser un pied-à-terre proche de la vallée de Bière, le roi prétextant lui-même choisir cet endroit pour la chasse des bêtes « rousses et noires ». Il fait raser la précédente construction, à l'exception du donjon et d'une partie de la courtine nord, et fait appel à des artistes italiens pour assurer la construction et la décoration de son palais. C'est ainsi que sont […]


L'architecture du château est le fruit de la rencontre entre Antoine de Clermont et Sebastiano Serlio. En effet, bien que l'architecte soit italien, il a su employer les fruits de la tradition française. Le château est construit selon un plan centré et quadrangulaire. Quatre logis formant un carré sont chacun flanqués d'un pavillon saillant aux angles. Ce plan s'inspire des plans dits en "pi" très utilisés en France à cette époque. Serlio a séparé les deux niveaux d'élévations par une large […]


Primatice, L'enlèvement d'Hélène. En 1532, Primatice arrive comme substitut de Guilio Romano auprès de François Ier, à qui il présente les modèles de son maître pour la Tenture de Scipion l’Africain. Le roi de France envoie alors Primatice à Bruxelles superviser la transcription de ces petits patrons à l’échelle définitive. La destinée du peintre bolonais est dès lors liée à celle des derniers Valois. Il retrouve à la cour de France un autre italien, Rosso Fiorentino, arrivé en 1530 sur la […]


Construite ente 1528 et 1530, elle mesure environ 64 mètres de long et 6 mètres de large, et constituait autrefois un pont couvert jouissant d'ouvertures des deux côtés. Le roi François Ier la fit édifier et décorer, afin de relier ses appartements à la chapelle de la Trinité. Il en gardait les clés et la faisait visiter à ses hôtes de marque. La galerie a été confiée aux Italiens Rosso Fiorentino et Le Primatice qui la décorèrent de façon originale avec des peintures, des lambris, des […]


La renommée de Josquin a traversé tout le XVIe siècle siècle, grandissant encore plusieurs décennies après sa mort. Zarlino, qui écrivait dans les années 1580, citait toujours Josquin en exemple dans ses traités de composition. La réputation de Josquin n'a diminué qu'après le début de la période baroque avec le déclin du style polyphonique pré-tonal. Pendant les XVIIIe siècle et XIXe siècles, elle a été éclipsée par celle Palestrina, compositeur de l'École romaine79 de la seconde moitié du […]


Gabrielle d'Estrée était la favorite d'Henri IV à partir de 1591. Blonde au yeux bleue, la favorite ,d'une très grande beauté, faisait l'admiration de la cour. « C’est une merveille, comment cette femme de laquelle l’extrême beauté ne sentait rien de lascif, a pu vivre en reine plutôt qu’en concubine tant d’années et avec si peu d’ennemis. Les nécessités de l’État furent ses seules ennemies ». Agrippa d'Aubigné Ce portrait de l'Ecole de Fontainebleau la représente à droite nu, la duchesse […]


La résurrection, Musée du Louvre, Paris Oeuvre inachevé de Germain Pilon (1537-1590) pour le tombeau d'Henri II, la résurrection est une synthèse des grands principes qui animent l'oeuvre de l'artiste. Sculpteur clé de la rennaissance en France Germain Pilon s'attache au rendu psychologique et la réalisme des corps de ses personnage, ici le christ apparait dans toute sa majesté, les soldats à terre sont en partie abassourdies, les corps sont magnifiquement rendu, l'expression des […]


Le château d'Azay le Rideau fait partie des plus beaux châteaux de la Loire, l'un des fleurons de l'architecture de la Rennaissance en France. Le premier château médiéval d'Azay fut construit aux alentours de 1119 par l'un des premiers seigneurs du lieu, Ridel (ou Rideau) d'Azay, chevalier de Philippe Auguste, qui édifia une forteresse défensive censée protéger la route entre Tours et Chinon. Mais il fut brûlé par Charles VII en 1418 lorsque le roi, de séjour à Azay sur la route de Chinon, […]


Le château de Villandry est un château de la Loire d'architecture Renaissance situé à 15 km à l'ouest de Tours en France. Le château est situé sur la route départementale D7. Il a été restauré par Joachim Carvallo. Il est connu pour ses trois jardins, son donjon qui domine un potager décoratif (1 ha), son jardin d'ornement et son jardin d'eau. Au XIVe siècle, le château devint successivement la propriété de la famille de Craon, puis celle de Chabot. Il est racheté en 1532 par Jean le […]


Le château de Chambord est l'édifice emblématique des châteaux de la Loire. Résidence de François Ier et de Léonard de Vinci à la fin de sa vie, il est l'un des monuments les plus visités de France. L'apparence extérieure du superbe château de François Ier à Chambord évoque les châteaux forts avec ses murs épais, son donjon et ses tours d'angle aux toits coniques. Mais le parallèle s'arrête là, Chambord est l'exemple même du château rennaissance fait pour recevoir, vivre et chasser. […]


(c)Visipix.com Peintre et enlumineur, portraitiste réputé, Jean Fouquet est aujourd'hui reconnu comme l'un des plus grands créateurs de son temps. Au confluent des influences flamandes et toscanes qui dominent la peinture européenne de l'époque, son art renouvela profondément la peinture française du XVe siècle. Histoire: Agnès Sorel est née au début du XVe siècle, fort probablement au milieu des années 1420. Cette jeune dame noble, modeste servante de la maison angevine, est cinq années […]


Saratoga Chamber Singers 2007-2008 Fall Concert Maître de la "chanson parisienne", Janequin passe les 25 premières années de sa vie dans le Bordelais. En 1549, il s’installe à Paris et devient chantre ordinaire du roi. A l’âge de soixante-dix ans, il décide de devenir étudiant et entre à l’Université de Paris. Ses fonctions à la chapelle royale assurent son existence mais ne l’empêcheront pas de mourir dans la pauvreté. Clément Janequin apparaît comme le maître de la chanson polyphonique du […]

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents