Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centre historique de Riga - UNESCO Patrimoine mondial

Riga vieille ville (13)

 

"Le centre historique de Riga, qui a conservé pour une part intacts ses édifices médiévaux, et d'autres plus récents, présente une valeur universelle du fait de la qualité et de la quantité de ses édifices de style Art nouveau ou Jugendstil , sans parallèle ailleurs dans le monde, et de son architecture en bois du XIXe siècle. Il a exercé une influence considérable sur l'évolution de l'architecture dans l'aire culturelle baltique.

 

Riga vieille ville (14)

 

Les fouilles archéologiques menées dans la vieille ville ont montré qu'il existait sur la péninsule formée par le confluent de la Ridzene et de la Daugava, dès la fin du XIe siècle, un habitat de tribus locales, les Lives et les Coures, ainsi que plusieurs comptoirs commerciaux étrangers. Le lieu devint ainsi rapidement un carrefour commercial entre l'Est et l'Ouest. La Livonie fut christianisée en 1184 par le moine allemand Meinhard, mais des chroniques anciennes attribuent la fondation de Riga à l'évêque Albert, en 1201. En 1221, les habitants se soulevèrent avec succès contre la domination allemande. Un conseil municipal, élu par ses habitants, devint alors son corps législatif et exécutif. La ville indépendante prospéra, devint le troisième port commercial de Baltique (après Lübeck et Gdansk), et s'allia en 1282 avec Lübeck et Visby pour entrer dans la Ligue hanséatique.

 

Riga vieille ville (3)

 

Au XVe siècle, Riga était une grande ville hanséatique typique, avec ses rues tortueuses et ses maisons serrées les unes contre les autres, sa grande place du marché, dont le centre était occupé par l'hôtel de ville, et ses puissantes fortifications. Riga fut le théâtre d'événements importants au milieu du XVIe siècle : la ville adhéra à la Réforme et à la doctrine de Martin Luther, et résista avec succès à la Contre-Réforme dans les années trente et quarante du XVIe siècle. En 1559, elle dut cependant céder aux troupes d'Ivan le Terrible. L'occupation russe fut suivie par la domination polonaise, et Riga se trouva prise entre la Pologne et les ambitions de Gustave-Adolphe II de Suède. La ville entra en 1621 dans le royaume de Suède élargi et connut de nombreuses années de guerres du fait des luttes qui opposèrent alors la Suède à la Russie. En 1710, à la suite de la défaite de Charles XII de Suède à la bataille de Poltava, Riga tomba aux mains de l'armée russe au terme d'un siège de neuf mois, et devait rester dans l'Empire de la Russie tsariste jusqu'à la création de la première République de Lettonie en 1918.

 

Riga vieille ville (10)

 

Le centre historique de Riga se compose de trois parties : la vieille ville médiévale, le demi-cercle formé par les boulevards du XIXe siècle et les quartiers des XVIIIe et XIXe siècles situés à l'extérieur de ceux-ci, et qui ont été implantés selon un plan en damier.

 

Peu de constructions médiévales sont demeurées intactes ; l'une des plus intéressantes est la maison des Trois Frères, un groupe de maisons magnifiquement restauré du XVe siècle. La maison Reutem et la maison Dannenstem, de la fin du XVIIe siècle, sont des édifices plus monumentaux, dont l'intérieur a été soigneusement décoré et meublé, et dont les façades sont impressionnantes. Les murs de la ville ont été démolis au milieu du XIXe siècle, mais une partie d'entre eux a depuis été reconstruite, avec un de leurs bastions.

 

Riga vieille ville (7)

 

Les boulevards sont jalonnés par de nombreux édifices publics importants du XIXe siècle et du début du XXe siècle, dont le Théâtre national et le Musée d'art letton. La création des boulevards a coïncidé avec la diffusion en Europe de l'éclectisme, mouvement qui est très largement représenté dans la ville. Les faubourgs, qui se sont développés extrêmement rapidement à partir du milieu du XIXe siècle, sont remarquables tant par la présence de constructions en bois dans le style russe classique que par l'extraordinaire richesse des édifices construits après la destruction des fortifications et le tracé du nouveau plan urbain, notamment dans les dernières années du XIXe siècle et les premières années du siècle suivant. L'époque de l'éclectisme a permis aux architectes de faire assaut de fantaisie, comme l'illustre bien la « maison du Chat », dans la rue Meistaru.

 

Riga vieille ville (8)

Riga vieille ville (18)

 

 

Toutefois, c'est l'Art nouveau (Jugendstil), parvenu à Riga via la Finlande à l'extrême fin du XIXe siècle, qui donna à la zone des faubourgs sa physionomie caractéristique. Les exemples en sont multiples mais, parmi eux, les plus remarquables sont peut-être les travaux de Mikhail Eisenstein dans les rues Alberta et Elizabeth. En Lettonie, le romantisme national s'est développé à partir du Jugendstil, à nouveau à partir d'un modèle finnois. Ce mouvement est représenté par des architectes comme E. Laube et A. Vanags, qui ont laissé de saisissants exemples de leur travail dans les rues Alberta et Brivibas."

 

Source: http://whc.unesco.org/fr/list/852

 



"Vilnius est un remarquable exemple de site médiéval : la ville a exercé une profonde influence sur l'évolution de l'architecture et de la culture dans une vaste zone d'Europe orientale, pendant plusieurs siècles. Avec son paysage et la grande diversité des édifices qui y sont conservés, Vilnius illustre de façon exceptionnelle un type de ville européenne qui a su évoluer de manière organique pendant une période de cinq siècles. Le château en bois construit vers 1000 apr. J.-C. pour […]

 



Perle de la Baltique, au fond du golfe de Riga, la ville-port est un monde en soit, à l’échelle de la Baltique, plus que de la Lettonie. Peuplé de 800.000 habitants, elle concentre 1/3 de la population lettone. Ouverte sur le monde, cosmopolite, commerçante, industrieuse… Riga est l’héritière […]

 

 

 


 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article