Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Botticelli Venus (2)

Offices Florence, 1485

 

Cette peinture est une allégorie : la Vénus mythologique, dans sa forme anadyomène. Le modèle de la Vénus, Simonetta Vespucci, était la femme de Marco Vespucci et la maîtresse de Julien de Médicis, et considérée comme la plus belle femme de son époque. Décédée de pneumonie à l'âge de 22 ans en 1476, tous les portraits célèbres de Botticelli la représentant sont posthumes.

 

La Renaissance est en plein essor en cet fin du XVe siècle, les italiens redécouvrent une Antiquité disparue après mille ans d'obscurité. Botticelli reprend ici un thème provenant d'écrits antiques. Les peintres s'inspiraient de recueils rassemblant les mythes antiques ce qui leur donnait un large éventail de choix. Comme le veut la mythologie, Venus (Aphrodite en Grec) naît de la mer où les organes génitaux de son père, Ouranos, mutilé par son fils, tombent, d'où l'arrière plan largement déployée vers l'horizon. Placée au centre, mise en valeur par le travail de la lumière, la déesse est sublime. A gauche, sont placés Zéphyr et sa femme, les corps entrelacés accentués par la couleur verte des ailes du Dieu et la cape de la nymphe ainsi qu'une Heure à droite (l'une des filles de Zeus, ici la déesse du printemps).

 

L'inspiration antique ne se limite pas au choix du thème mais s'étend à la représentation des dieux que l'on veut peindre selon leurs traits originaux, en restituant leur grâce et leur gloire. Ici la légèreté des personnages est visible au fait qu'ils semblent ignorer les lois de la pesanteur. Zéphyr pousse de son souffle Vénus vers l'Heure qui s'apprête à rompre une nudité toute relative puisque la déesse cache déjà les parties essentielles. Les cheveux au vent, les fleurs volantes, tout accentue cette impression de légèreté. Vénus représente la perfection de la beauté et appelle le spectateur à la regarder comme telle, beauté du corps, beauté de ce qu'elle représente, l'amour, entre les hommes mais aussi envers Dieu, le tableau est porteur d'un message universel.

 

Botticelli Venus - détails (2)

 

Botticelli Venus

 

Mythologie:

 

Vénus est la déesse de l'amour, de la beauté, de la fertilité et de la mer et peut rendre immortel les amoureux. Il y a autour de sa naissance des légendes contradictoires. Elle serait née de l'écume des flots (aphros = écume) après la mutilation d'Ouranos par Cronos. D'autres la disent fille de Zeus et de Dioné. Vénus surgit nue de l'écume de la mer, chevaucha une conque aborda d'abord sur l'île de Cythère, mais s'étant aperçue que c'était une petite île, elle se rendit au Péloponnèse et finalement s'installa à Paphos, dans l'île de Chypre.

 




Chapelle Sixtine, Vatican, Rome Cette fresque fait face à La tentation du Christ également peinte par Botticelli sur le mur opposé de la chapelle sixtine. Les deux tableaux sont reliés par le même thème, celui de la tentation. Botticelli intègre avec une grande habileté sept épisodes de la vie du jeune Moïse dans ce paysage en traçant quatre diagonales dans lesquelles s'alignent les personnages. Comme le cycle de Moise commence sur le mur derrière l'autel, il doit être lu de droite à gauche […]



Chapelle Sixtine, 1481. Luca Signorelli (v. 1450-1523) est un peintre ombrien élève et collaborateur de Piero della Francesca. Appelé à Rome en 1481 pour la décoration de la chapelle Sixtine par le pape, il y peint Les Derniers jours de Moïse. Artiste confirmé, le style de Signorelli est basé sur une composition rigoureuse et une approche très florentine de la peinture. L'Ancien Testament: Dt 34 1 Moïse monta de la plaine de Moab vers le mont Nébo, au sommet de la Pisga, qui est en face de […]

    Venus - Portrait

Altes Museum, Berlin Venus est une source d’inspiration inépuisable pour les sculpteurs de l’antiquité. Symbole de la beauté féminine, les sculpteurs grecs ont fait de l’exécution de son portrait un exercice de style, une quête du modèle idéal de la beauté féminine. On est loin de la réalité psychologique de certaines sculptures mais plutôt dans la quête d’un modèle divin loin des réalités de ce monde.

Tag(s) : #RENAISSANCE ITALIE

Partager cet article

Repost 0