Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dogon Mali femme (2)

 

Les Dogons sont un peuple du Mali, en Afrique de l'Ouest. Leur population totale au Mali est estimée à 700 000 personnes1. Ils occupent la région, nommée Pays Dogon, qui va de la falaise de Bandiagara au sud-ouest de la boucle du Niger. Quelques Dogons sont installés dans le nord du Burkina Faso, d'autres se sont installés en Côte d'Ivoire.

Les Dogons sont avant tout des cultivateurs (essentiellement du mil) et des forgerons. Ils sont réputés pour leur cosmogonie et leurs sculptures. La langue parlée par les Dogons est le dogon qui regroupe plusieurs dialectes. Il existe aussi une langue secrète, le sigi so, langue réservée à la société des masques. Les Dogons sont liés avec l’ethnie des Bozos par la parenté à plaisanterie (appelée sinankunya au Mali). Dogons et Bozos se moquent réciproquement, mais, parallèlement, se doivent mutuelle assistance.

 

 

Dogon Mali sculpture

 

 

La majorité des Dogons pratiquent une religion animiste incluant l'esprit ancestral Nommo, avec ses festivals et une mythologie dans lesquels Sirius joue une part importante. Une minorité significative des Dogons s'est convertie à l'islam et quelques autres au christianisme.

Les Dogons tracent leur ascendance par un système patrilinéaire. Chaque communauté, ou chaque famille au sens large, est dirigée par un patriarche. Ce chef est l'aîné survivant de l'ancêtre de la branche locale de la famille. 

La plupart des hommes, cependant, n'ont qu'une seule épouse, et il est rare qu'un homme ait plus de deux épouses. Selon les us, les épouses n'intègrent le foyer marital qu'après la naissance de leur premier enfant. Les femmes peuvent quitter leur mari peu après le mariage, avant la naissance de leur premier enfant. Après un accouchement, le divorce est rare et pris très aux sérieux, exigeant la participation de tout le village. Une famille au sens large peut compter jusqu'à cent personnes et s'appelle le guinna.

Les Dogons recherchent fortement l'harmonie, ce qui se traduit dans plusieurs de leurs rites. Par exemple, dans un de leurs rituels les plus importants, les femmes félicitent les hommes, les hommes remercient les femmes, les jeunes expriment leurs appréciations envers les vieux et les vieux identifient les contributions des jeunes. Un autre exemple est la coutume des salutations raffinées toutes les fois qu'un Dogon en rencontre un autre. Cette coutume est répétée à plusieurs reprises, dans tout le village de Dogon, toute la journée. Au cours ces salutations formelles, la personne entrant répond à une série de questions au sujet de toute sa famille, posée par la personne qui était déjà là. Invariablement, la réponse est sewa, signifiant que ça va bien. Puis le Dogon entrant répète le rituel, demandant au résidant comment va sa famille entière. En raison de la répétition du terme sewa dans tout village Dogon, les peuples voisins ont nommé les Dogons les personnes de sewa.

 

 

Dogon Mali femme

 



Les Yaka sont connus pour leur production sculpturale dont l'élément prépondérant est le masque. Sculptés pour l'occasion, les masques-heaumes ne sortent que dans le cadre de la cérémonie d'initiation "N-khanda", réservée aux jeunes gens. L'ensemble des masques se compose de cinq pièces : une paire de masques "Ndeemba", un grand masque "Kholuka" et une paire de "Tsekedye". Tous se composent d'un visage humain entouré d'une imposante collerette de raphia et coiffé d'une superstructure de […]


(c) Lankaart. Les Mbanja sont implantés au Zaïre. Nous savons peu de chose sur cette ethnie à part leurs armes de poing et de jet en fer. Elles faisaient office de monnaie d'échange. La poignée peut être recouverte de fibres végétales tressées ou de cuir mais aussi laissée brute. La lame est décorée par des motifs martelés. Ils ont également laissé des masques d'une surprenante beauté, étranges et déroutants. Kongo - Figurines de protection, minkondi Musée des arts premiers, Louvre, Paris […]

Tag(s) : #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Partager cet article

Repost 0