Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anne louis girodet Atala au tombeau,1808,Louvre.

Les funérailles d'Atala, 1808

 

Anne-Louis Girodet est né à Montargis le 5 janvier 1767 et est mort à Paris le 9 décembre 1824 (à 57 ans).

 

L'œuvre de Girodet se situe à la charnière des deux grands courants artistiques du début du XIXe siècle : la peinture néoclassique et la peinture romantique. La recherche de la beauté idéale selon les canons classiques l'inscrit dans la lignée des peintres néoclassiques davidiens dont il est avec Antoine-Jean Gros, François Gérard, et Jean-Auguste-Dominique Ingres l'un des principaux représentants, alors même que, par une forte volonté d'innovation, il imprègne ses peintures d'une grâce et d'une poésie singulière qui préfigure le romantisme.

 

anne louis girodet portarit Anne-Louis Girodet-Trioson chateaubriand

 

anne-louis girodet trioson

 

Bien qu'ayant commencé comme un fidèle disciple de son maître Jacques-Louis David, il s'efforce ensuite de développer un style personnel, jouant avec les effets de lumière. À la peinture d'Histoire, il préfère une sorte de symbolisme éthéré, des scènes de genre. Dramatisant à l'excès ses sujets, il excelle dans la pose et le travail de la lumière. Il bouscule les codes de la sensibilité en les transposant dans les scènes religieuses.

 

Il excelle dans la vérité des portraits, parfois allégoriques (Jean-Baptiste Belley, Mademoiselle Lange en Danaé ), souvent intimes (le fils de son père adoptif a été peint à trois époques : jeune enfant, préadolescent et adolescent), il sait révéler l'âme de ses personnages comme dans son célèbre Portrait de Chateaubriand méditant sur les ruines de Rome.

 

Sa peinture d'histoire s'arrange souvent avec les faits pour leur donner une dimension métaphysique ou esthétique : dans sa Révolte du Caire, il peint plusieurs belligérants n'ayant jamais participé à l'événement.

 

 

 

Un de ses portraits, Mademoiselle Lange en Danaé (1799), fait scandale à cause de ses allusions sexuelles satiriques. Cette anecdote, où Girodet se venge de la célèbre Merveilleuse Mademoiselle Lange de n'avoir pas apprécié un premier portrait d'elle, illustre bien le caractère irascible et incontrôlable de ce peintre.

 

anne louis girodet-trioson mademoiselle lange as venus 1798Mademoiselle Lange

 

Peignant toujours dans le style néoclassique, ses tableaux plurent cependant aux Romantiques grâce aux sentiments exaltés qu'il y représentait. Sa peinture n'est pas dénuée d'une certaine sensualité ; l'un des tableaux les plus représentatifs étant son Endymion dont la représentation en éphèbe alangui, sans aucun relief de musculature, va à l'encontre des canons classiques. Honoré de Balzac en fait l'éloge dans Sarrasine (1831). Balzac, qui était par ailleurs un grand admirateur de Girodet, le cite encore dans La Bourse. Autre tableau particulièrement représentatif de Girodet : Les Funérailles d'Atala.

 

Source: Wikipedia

 


 


Musée du Louvre, Paris Ingres durant son séjour à la Villa Medicis à Rome poursuit ses recherches picturales et développe plusieurs représentations de la femme, l’un de ses sujets favoris. La Baigneuse Valpinçon dite la grande baigneuse peinte en 1808 est l’une de ses nombreuses peintures, elle […]

 

 

 

 

 

 



Pierre-Paul Prud'hon, L'impréatrice Joséphine, Musée du Louvre, Paris Pierre-Paul Prud'hon est l'un des peintres français (1758-1823) les plus influencé par la vague néo-classique de la fin du XVIIIe siècle. Revenu en france après un séjour en Italie, il est le chantre de la révolution […]

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #NEO-CLASSICISME

Partager cet article

Repost 0