Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Neolithique - Sculptures Ain Ghazal

Aïn Ghazal, Musée du Louvre, Paris

Le Néolithique s’étend du VIIe au IIIe millénaire av. JC . Appelé  longtemps âge de la pierre polie en opposition au paléolithique, âge de la pierre taillé, le Néolithique se caractérise par une transformation profonde de l’humanité. L’homme devient sédentaire et met au point l’agriculture et l’élevage, il invente le tissage et la vannerie et se regroupe dans de premières communautés qui donnent lieu à la création de village.


C’est au Moyen-Orient que les changements sont les plus importants. Les fouilles, nombreuses nous révèlent plusieurs implantations et une production importantes d’objets et d’œuvre d’art. Parmi celle-ci, les œuvres découvertes à Aïn Ghazal en Jordanie sont exceptionnelles. Ce sont des statues datant du VIIe millénaire av. JC, au nombre d’une trentaine elles ont été réalisées en plâtre renforcé par de la vannerie. Peut-être associé au culte des ancêtres ces statue sont extrêmement réalistes, l’exemplaire conservé au Louvre nous montre un visage très simplement représenté mais d’une grande expressivité. Les statues conçues pour se tenir verticalement était surmonté d’une ou de deux têtes. La surface du plâtre était lissé sauf le sommet du crâne qui pouvait recevoir une perruque, les paupières et les pupilles sont dessiné avec du bitume.


Parmi les premières représentations de l’homme ses statues sont troublantes.



Photos: (c) Lankaart




Oeuvre émouvante, cette toute petite sculpture (hauteur: 3.6 cm), est un témoignage magnifique de l'art paléolithique (21 000 av. JC) . La "Dame à la capuche" ou "Venus" de Brassempouy est devenu une icône de l'art préhistorique, le symbole d'une civilisation évolué, capable d'offrir des oeuvres de grande qualité plastiques. Réalisée en ivoire de mammouth, elle témoigne d'une grande maîtrise dans le travail de l'ivoire, la réalisation du quadrillage, l'incision des yeux, le poli du visage, […]



Musée du louvre Paris Ces panneaux de briques moulées étaient destinés à décorer la façade du temple extérieur, sur la colline de Suse. Elles datent du milieu du XIIe siècle av. JC. Ce monument, voué au culte royal de la dynastie des Shutrukkides, a été commandité par les rois de cette même dynastie. L'oeuvre, commencée par Kuthir-Nahunté, fut menée à bien par Shilhak-Inshushinak. Des hommes-taureaux protégeant un palmier alternent avec des déesses Lama, elles-mêmes considérées comme des […]



Dès le Paléolithique supèrieur les hommes fabriquent des bijoux de pierre, d'os, de bois de renne et d'ivoire. Nos ancêtres aimaient déjà porter des bracelets et des pendentifs. Ils utilisaient également des canines atrophiées de renne. Certains de ces bijoux sont finement décorés. Pour porter ces objets en pendentif, une perforation ou une rainure permet de fixer un lien de suspension autour du cou ou de coudre l'objet sur un vêtement. On peut dire que d'une certaine manière, la mode […]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article

Richard LEJEUNE 23/09/2009 14:08


Ce sont effectivement de très très belles statuettes, trop peu connues à mon humble goût : excellente idée que celle de les remettre à la lumière grâce à votre blog !


rafael 23/09/2009 21:52


merci, elles me semblent vraiment sublime,
à bientôt