Samedi 21 janvier 2012 6 21 /01 /Jan /2012 03:47
- Publié dans : NEO-CLASSICISME

Pierre-Paul Prud'hon, L'impréatrice Joséphine, Musée du Louvre, Paris

Pierre-Paul Prud'hon est l'un des peintres français (1758-1823) les plus influencé par la vague néo-classique de la fin du XVIIIe siècle. Revenu en france après un séjour en Italie, il est le chantre de la révolution française, et exécute portraits et grandes commandes pour la République, puis l'Empire.

Ce portrait de l'impératrice Joséphine exécuté en 1805 est à la fois d'une grande sensibilité tout en reprenant les canons du néo-classicisme en vogue à l'époque. Sa peinture est en quête de la beauté physique, de l'déal féminin, ici Joséphine. celle-ci annonce déja, à travers sa grande sensibilité et une certaine mélancolie, le romantisme qui surgira au début du XIXe siècle.





Maître dans l'art du dessin académique, Prud'hon enseigne à de nombreux élèves les effets de lumière et de relief obtenus avec le noir du crayon, le blanc de la craie et le très beau papier bleu. L'une d'entre elles, Constance Mayer (1775-1821), tombe sous le charme de son professeur. Ils deviennent amants. Source: http://www.lexpress.fr/informations/maitre-prud-hon_625145.html Pierre-Paul Prud'hon - L'impératrice Joséphine Pierre-Paul Prud'hon, L'impréatrice Joséphine, Musée du Louvre, […]



Victoria and Albert Museum Londres. (c) Lankaart. Le plus grand des héros athéniens, fils d'Égée, roi d'Athènes, ou de Poséidon, dieu de la Mer, et d'Aethra, fille de Pitthée, roi de Trézène. À l'âge de 16 ans, Thésée décida de se rendre à Athènes pour se faire reconnaître de son père Égée. L'arrivée de Thésée à Athènes fut précédée par sa réputation de tueur de monstres. Médée, femme d'Égée, connaissant l'identité de Thésée et ne voulant pas perdre son pouvoir sur Égée, essaya […]

    Beethoven - Symphony No. 9 in D minor

L. v. Beethoven - (1/9) Symphony No. 9 in D minor, Op. 125 - I. Allegro ma non troppo La symphonie n° 9 en ré mineur, op. 125, de Ludwig van Beethoven, est une symphonie en quatre mouvements pour grand orchestre, solos et chœur mixte composée de la fin de 1822 à février 1824, créée à Vienne le 7 mai 1824 et dédiée au roi Frédéric-Guillaume III de Prusse. Son finale, aussi long que la Huitième symphonie tout entière, introduit des sections chantées sur l'Ode à la joie (Ode an die Freude) de […]

Par rafael - Communauté : artiste peintre
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Rechercher

Recommander

Facebook et Twitter

FLUX RSS

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés