Ifé - Bronzes et terre cuites

Publié le 13 Mars 2012

Tête Ifé, terre cuite, XIIIe s. Musée du Quai Branly, Paris. (c) Lankaart.

Tête Ifé, terre cuite, XIIIe s. Musée du Quai Branly, Paris. (c) Lankaart.

La ville sainte d'Ifé, au cœur du pays Yoruba au Nigéria, est le siège d'une production artistique remarquable au XIe et XIIe siècle.

La maîtrise de la fonte à la cire perdue leur permet de produire une série de têtes et de bustes grandeur nature en bronze d'un très grand réalisme. Ces portraits sont plus ou moins idéalisés et représentent des princes et des grands dignitaires du pays. Ils étaient peut-être associés à un culte funéraire.
Certains portraits reprennent les tatouages et scarifications qui étaient coutume au sein des tribus Yoruba.
La seule figure complète existante aujourd'hui fut découverte en 1957, elle représente un oni, ou chef spirituel, en costume de couronnement. Des terres cuites ont également été misent à jour.

A la fin du XIIIe siècle, les artisans d'Ifé introduisirent leur technique au Bénin.

 

Rédigé par rafael

Publié dans #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tania 08/09/2009 15:23

Magnifiques, ces têtes aux fines rayures !

rafael 08/09/2009 23:29


oui, mais ce sont des scarifications... troublant travail sur la nature humaine.