Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'île de Nouvelle-Irlande fait partie avec la Nouvelle Bretagne de l'archipel Bismarck situé à l'Est de la Nouvelle-Guinée en Mélanésie. De 1880 à 1919 elle fut une colonie allemande, les allemands très intérrésé par la culture et l'art des îles ramenèrent de nombreux objets et témoignages de cette culture. Une grande partie de cette collection unique au monde est exposé au musée Dahlem-Kunst und Kulturen der Welt à Berlin.

Cette art qui au début fascinait les navigateurs et scientifique eu une influence importante sur les artistes européen du début du XXe siècle, l'expresivité des sculpture, l'inventivité des formes et des couleurs, le mélange des matières ouvraient de nouveaux champs d'exploration aux artistes, tel Emil Node, André Breton, Louis Aragon ou Paul Eluard dans la mouvence du suréalisme puis après guerre Roberto Matta et Arman.

 


La diversité de la production artistique de Nouvelle -Irlande est dut à la multiplicité des cultures, ont y trouve 22 langues différentes et chaque groupe a dévelloppé ses propres caractéristiques artistiques et rituels autour du culte des ancêtre et du rapport à la mort.

La cérémonie Malagan est l'un des rites les plus courant dans le nord de l'île, il met fin à la période de deuil et consacre le passage du mort dans le monde des esprits et le transfert de son énergie à l'un des menbres de son clan.


Les sculptures ont un rôle majeur dans ce rite, elle sont le symbole du passage du mort de notre monde à l'autre. Elle ne sont pas le portrait du mort mais plutôt une représentation symbolique.

 


Elles sont toutefois souvent spectaculaire et mêle plusieurs technique, certaines sont céré à partir d'un collage de nombreuses matières, bois, plumes, coquillage, os et forment un objet compact chatoyant, aux matières et couleurs multiples, d'autres plus classiques, en bois, peinte en rouge et noir sont somptueusement scupltées de motifs décoratifs, les variations sur cette techniques sont multiples et sans fin, elles sont toutes à la fois similaires et différentes. D'autres sculpture représentes des animaux de façoon stilisé et fantasmagorique.


Cet art existe toujours aujourd'hui, il reste une composante essentielle de la culture des îles.

Photos: (c) Lankaart

 

 

 


 


British Museum Londres Les moaïs ou moai, sont les célèbres statues de l’île de Pâques. Connu pour leurs formes sculpturales et énigmatiques ces sculptures réalisées dans des roches volcaniques, basaltes ou tuf volcanique varient dans leur taille de 2.5m. de hauteur à 9 m. Elles pèsent entre 14 et 80 tonnes et ont été dressé à divers point de l’île le regard tournées vers l’intérieure de celle-ci. On ne connait pas la signification et le rôle de ces monolithes, les Rapanui qui ont par […]

 

 

 




Paul Gauguin, Deux tahitiennes, 1899 New York, Metropolitan Museum New York « Je pars pour être tranquille, pour être débarrassé de l’influence de la civilisation. Je ne veux faire que de l’art simple (…) j’ai besoin de me retremper dans la nature vierge, de ne voir que des sauvages, de vivre leur vie. » Gauguin - Paysannes Bretonnes Musée d'Orsay, Paris, 1894 De retour à Pont-Aven entre deux séjours tahitiens, Gauguin retrouve avec plaisir les sujets ruraux et naïfs qui l'avaient inspiré […]



Musée d'Ethnologie, Berlin. Les sculptures malagan sont réalisées pour des cérémonies d’inhumation et de commémoration des morts, qui permettent aux âmes des défunts de passer dans l’au-delà. Leur force spirituelle se transmet ainsi à la génération suivante. Un événement central est le dévoilement d’une hutte d’exposition, où sont érigées les sculptures malagan, censées s’animer au moment de leur présentation publique. C’est grâce à elles que les âmes des défunts peuvent s’unir au monde des […]
Tag(s) : #ART PREMIER OCEANIE

Partager cet article

Repost 0