Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lucas Cranach - La Mélancolie

 

La mélancolie (1532) de Lucas Cranach nous ouvre les portes de la tentation.

Contrairement aux premières apparences, la dame, habillée de rouge, qui nous regarde fixement ne souhaite qu'une chose : que la mélancolie nous habite, et la mélancolie c'est le diable. A l'arrière plan du tableau, on découvre d'ailleurs un sabbat de sorcière. Au moyen-âge, le lien est établi entre les planètes et les humeurs et notamment entre Saturne et la Mélancolie, celle qui inspire les artistes, appelée à cette époque « enfants de Saturne ».
Et Saturne, c'est aussi le diable.


Ce tableau regroupe des évocations du monde d'hier et celui qui s'ouvre aux artistes. La religion, toujours présente, côtoie des représentations plus banales et plus en relation avec la vie et les préoccupations de l'époque : un chien, une table, des perdrix, une sphère forment un décor surprenant et tellement familier.

Cranach se libère dans cette œuvre de toutes les conventions habituelles et ouvre le champ à d'autres réflexions et thématiques que la renaissance va apporter aux peintres : la philosophie, l'observation et la rêverie remplacent peu à peu la religion comme source d'inspiration.

 

Musée d'Unterlinden Colmar.




Pour découvrir la Renaissance d'Europe Centrale et du Nord cliquez ici

 



Alte Nationalgalerie, Berlin Lucas Cranach (1472-1553) est un peintre allemand charnière entre la fin de la période gothique et la renaissance. Peintre à succès, bourgmestre de Wittemberg, l’atelier de Cranach produit beaucoup d’œuvre, le maître est un homme reconnu et joui d’une influence importante. Ses figures caractéristiques, longue femme aux petits seins et aux yeux légèrement bridées dont le regard est souvent plein de suggestion, se retrouvent dans beaucoup de ses tableaux dont […]

 

 

 

 



Marinus Claeszon Van Reymerswaele (1495-1567) est un peintre flamand née à Anvers. Profondément iconoclaste, ses œuvres sont marquées par une recherche constante de l’expressivité et du rendu psychologique de ses personnages. Dans la tradition des peintres du Nord de l’Europe, il ne cherche pas à idéaliser son sujet, mais plutôt à exprimer, ses tourments, ses pensées, ses interrogations.

 

 

 

 



"Un pêcheur qui taquine le poisson du bout de sa gaule flexible, un berger appuyé sur sa houlette, un laboureur guidant sa charrue les voient passer tous deux. Étonnés, ils prennent pour des dieux ces hommes capables de voler dans les airs. Déjà, sur leur gauche, a disparu Samos, aimée de Junon; ils ont dépassé Délos et Paros; sur leur droite apparaissent Lébinthos et Calymné, célèbre pour son miel, lorsque l'adolescent, enivré par la sensation audacieuse du vol, s'écarte de son guide. […]


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

rafael

architecte passionné d'art et de voyages
Voir le profil de rafael sur le portail Overblog

Commenter cet article