Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guere We masque guerrier - Libéria

La tradition orale et les témoignages des premiers navigateurs européens ayant abordé les côtes du Liberia et de la Côte d'Ivoire parlent des populations Krou, dont fait partie le peuple Wé. Elles sont implantées depuis au moins le XVème siècle sur les territoires où elles sont encore aujourd'hui. Elles occupaient jadis un espace qui s'étendaient à la fois plus au nord et plus à l'est, au delà du Bandama. Les invasions Mandingue au nord et Akan à l'est ont, en effet, contraint ces peuples à abandonner la zone des savanes et à limiter leur habitat à la grande forêt primaire du Liberia et de la Côte d'Ivoire.


Le pays Wé est ainsi resté relativement à l'écart des influences extérieures jusqu'au seuil du XX éme siécle du fait, en premier lieu, des formidables barriéres naturelles que constituaient la forêt tropicale et les montagnes du pays Dan. Mais les causes de cet isolement étaient aussi économiques car, ormi la noix de cola, qui alimentait un commerce actif entre le nord du pays Wé et la région de Séguela, la grande forêt avait peu de biens précieux à offrir aux marchés cosmopolites du Sahel ou aux traficants européens de la Côte. L'or d'Ity n'avait pas encore été découvert et la région ne participait pas au traffic des esclaves. Ajoutons que les populations forestiéres Wé comme leurs voisins Dan, Krou et Bété étaient connues pour leur farouche esprit d'indépendance autant que pour leur férocité au combat, ce qui a probablement dissuadé bien des marchands et des envahisseurs de s'aventurer dans ces régions. Le nom de "Côte des Malegents" (= Côte des mauvaises gens) avait même été donné à la moitié Ouest de la facade maritime de la Cote d'Ivoire tandis que la partie Est, plus accueillante au trafiquants et aux missionnaires était qualifiée de "Côte des Bonnegens".

Source: http://www.wobebli.net/histoire/histoire.htm

Guere We masque guerrier - Libéria
Guere We masque guerrier - Libéria
Tag(s) : #ARTS PREMIERS AFRIQUE

Partager cet article

Repost 0