Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vietnam - Royaume du Champā
Tchampa - Chăm Pa - चम्पा

Le Royaume de Champa ou Tchampa est un État de culture hindouiste et de langue malayo-polynésienne situé dans la zone centrale du Viêt Nam moderne entre les IIe et XVIIe siècles. Le nom de Champa provient d'une région de l'ancien Bengale, aujourd'hui au Bihar, en Inde, dont la capitale était Champâpuri.

Vietnam - Royaume du Champā

Au début du Ve siècle, le voyageur chinois Faxian, sur le chemin du retour d'Inde en Chine, y fait escale et décrit le fort nez droit et les cheveux noirs et bouclés de ses habitants ainsi que leurs pratiques funéraires de la crémation au son des tambours. Les Chams suivaient un système de castes assez semblable à celui en vigueur en Inde, mais offraient aux femmes une position plus importante dans les affaires concernant la famille et le mariage. Ils avaient cependant adopté la coutume de la satî. Ils bannissaient aussi le bœuf de leur table, une pratique toujours observée dans certaines régions du Viêt Nam. Leur langage écrit était basé sur le sanskrit. Les Chams étaient constitués en deux clans : Narikel Vamsa, le clan de la noix de coco, et Kramuk Vamsa, le clan de la noix de bétel, les premiers contrôlant la partie Nord du royaume, tandis que les seconds régnaient sur le Sud.

Vietnam - Royaume du ChampāVietnam - Royaume du Champā
Vietnam - Royaume du ChampāVietnam - Royaume du Champā

Sur le plan architectural, les temples sanctuaires les plus importants ont été construits au Xème siècle comme la Tour A1 de My Son. Ces temples sanctuaires sont issus de la tradition du sud de l'Inde. Ces temples de brique, de plan carré, ouverts le plus souvent à l'est par une porte et sur les autres faces des portes fictives. Des décors de grès ornent souvent les portes et les faux étages de la toiture avec à l'intérieur des petits animaux et de personnages. Son toit en forme pyramidale évoque la montagne, le séjour des dieux. L'intérieur hormis les portes ne possèdent aucune fenêtre. Au centre se trouvait des divinités bouddhiques ou brahmaniques souvent Shiva. Ce dieu destructeur/créateur était célébré sous la forme d'une divinité anthropomorphe ou du linga (pierre cylindrique dont la forme phallique évoque la puissance créatrice du Dieu).


L'art Cham bien qu'ayant subi les influences chinoises, indiennes, malaisiennes a su préserver sa singularité dépassant une copie servile ou mal comprise des modèles extérieurs. Les sculptures de Duong Dong de la fin du IXème siècle témoignent de cette originalité. La sculpture est un support de méditation. Les représentations des divinités sont différentes selon les iconographies bien spécifiées dans les textes sacrés. Ce sont des concepts que l'on cherche à transmettre aux fidèles.

 

Source: Wikipedia

Vietnam - Royaume du Champā
Vietnam - Royaume du Champā
Tag(s) : #ART KHMER et CHAM

Partager cet article

Repost 0