Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Achala, Victoria and Albert Museum, Londres. XIII-XIVe siècle.

Achala, Victoria and Albert Museum, Londres. XIII-XIVe siècle.

Fudō Myō-ō - 不動明王 - Ачала

Acala, Achala l'immuable ou « Acalanatha » le maître immuable, est une déité bouddhique du mikkyo, il est l'un des cinq rois du savoir, associé au feu et à la colère. C'est aussi une des dénominations de Shiva auquel il emprunte de nombreux traits. Appelé serviteur des ascètes, il porte un lotus à huit pétales sur le sommet de son crâne. Il tient dans la main droite un glaive avec lequel il coupe les obstacles, dans sa main gauche une corde (pasa) qui lui permet de lier les forces hostiles à l'éveil.

Achala, est toujours représenté avec une tête à trois yeux et aux crocs très visibles, deux bras (sa main droite tenant une épée au-dessus de sa tête) et deux jambes. Il peut être debout ou à genoux et est orné d’un pagne de peau de tigre, de petits serpents ainsi que de bracelets aux chevilles, il porte également un long serpent comme un cordon sacré, une écharpe céleste et des bijoux. Il a souvent une effigie de bouddha dans sa coiffure. En position debout, un genou légèrement plié, l’autre jambe tendue, il foulera habituellement Ganapati / Ganesh (une divinité à tête d’éléphant d’origine hindoue). Sa main gauche peut détenir un lasso ou faire un geste symbolique. Cette statue, de l'est du Tibet, le représente sous forme du double lotus typique du XIIe-XIIIe siècle. Il tient une épée dans une main et un lasso dans l’autre.

Tibet, XIIIe siècle

Tibet, XIIIe siècle

Tag(s) : #BOUDDHISME CLASSIQUE

Partager cet article

Repost 0